Tous les articles par SUD

22 MAI Pour le Service public – Toutes et tous dans la rue !

Départ République à 14H00 en direction de Bastille arrivée Nation RDV à la loge à 13h30

En réponse aux attaques gouvernementales sans précédent contre les personnels de la Fonction Publique, et donc du service public lui-même, une Intersyndicale large et unitaire Fonction Publique appelle à la grève et aux manifestations le 22 mai prochain.

La fédération SUD Santé est partie prenante de ce mouvement. Les attaques de la Fonction Publique sont la suite logique de la casse du Code du Travail par Ordonnances.

Parce que les attaques sont communes, nos résistances doivent l’être.

Il n’y a rien de plus rentable socialement que le service public.
Le Service Public est un acquis social, indispensable à toutes et tous, financé par toutes et tous, accessible à toutes et tous. Ce bien commun est aujourd’hui mis à mal et sa destruction entraine la souffrance tant pour les usagers que pour ceux qui y travaillent.

Soins, éducation, eau, énergie, transports…
Qui n’aura jamais besoin de se soigner, de se chauffer, de s’éclairer, de voyager ne serait-ce que pour aller bosser, apprendre ou même juste vivre… Nous toutes et tous, bénéficiaires de ces Services Publics, ne devons pas laisser les actionnaires avides de profits faire de nous une clientèle captive. Ne devenons pas dépendant-es mais restons exigeant-es quant à une société permettant aux un-es et aux autres de se tenir debout les un-es à côté des autres quels que soient nos revenus.

Pour le profit d’un petit nombre, ils pètent le modèle social de tous
Sans aucun scrupule, notre président banquier utilise toutes les ficelles du rachat d’entreprise pour discréditer l’exercice de celles et ceux qui œuvrent pour le service public, avec la notion de dette comme argument majeur, allant jusqu’à exacerber le sentiment de culpabilité via son remboursement générationnel.

La réforme nécessaire comme écran de fumée
Telle une armée de pompiers pyromanes, le gouvernement et ses député-es proposent aujourd’hui de contenir l’incendie qu’ils ont soigneusement allumé, à coup de réformes aussi violentes que lapidaires. Ils veulent, par la violence de leurs attaques, créer un sentiment de sidération. C’est-à-dire nous assommer toutes et
tous pourtant, seul-es créateur-trices de la richesse qu’ils convoitent. Ces gens nous traitent de fainéant-es, de parasites,
de fraudeur-euses, de profiteur-euses, de privilégié-es, alors
qu’eux-mêmes ne vivent pourtant que de notre travail et des
richesses que nous produisons.

La méthode du gouvernement : Casser les acquis , broyer les droits…
Après avoir saccagé le Code du Travail, le Gouvernement s’en
prend maintenant aux personnels sous statut. Comme la loi
Travail XXL, les instances représentatives du personnel sont remises en cause. Une fusion du Comité Technique d’Établissement et du CHS-CT est annoncée. La disparition du CHS-CT n’améliorera rien, mais en l’absence de CHS-CT plus aucune analyse de la dégradation croissante des conditions de travail des agent-es ne sera possible. SUD Santé Sociaux revendique au contraire le renforcement des missions et du rôle du CTE et du CHS-CT (dont la promotion de l’égalité professionnelle), dans cette période de fortes restructurations (GHT, fusion, etc…) des structures sanitaires, sociales et médicosociales.
A l’heure de l’annonce de nouvelles coupes budgétaires pour
l’hôpital Public, -1,2 milliards, alors que des dizaines de milliers
de postes vont être supprimés, ils veulent les travailleurs sans défense.
Le gouvernement veut développer le recours massif aux contractuel-les. Il entend aussi développer la rémunération au
mérite, qui porte atteinte à l’objectivité et à la neutralité des missions. En effet, quels seront les objectifs : la loi du marché ou
le bien commun ?

Le plan « Action Publique 2022 » du gouvernement porte bien mal son nom.
Ce qui est prévu, ce sont la privatisation, l’externalisation, l’abandon des missions, les restructurations… La « transition numérique » sert de prétexte à la liquidation du personnel, on cherche à nous faire croire que ce sont les appli et autres outils numériques qui prendront en charge patients et usagers… mais une tablette ne tiendra jamais une main !

Tou-te-s Solidaires ! Le 22 mai, tou-te-s dans la rue !

Annonce de la fermeture définitive de la crèche de Maison Blanche

Ce 16 juin, une délégation SUD Santé Sociaux du CHSA s’est rendu  au CHS-CT de Maison Blanche pour soutenir les salariés et les usagers de leur crèche dont la fermeture définitive est annoncée pour le 1ier juillet 2018

Ils étaient présents et en colère pour refuser cette énième attaque de nos acquis sociaux

Un préavis de grève a été posé et une négociation avec la direction se fera ce lundi 19 juin

On vous tient au courant des actions prévues , soutenons nos camarades de maison Blanche !

Ci-joint le tract de l’intersyndicale

 tract Crèche Maison Blanche

Salon du livre antifasciste et manifestation du 16 avril

Actuellement, dans la suite de ce qui se passe depuis quelques années, nous voyons se développer les discours et les actes d’extrême-droite, qui portent des comportements racistes, xénophobes, réactionnaires, sexistes, autoritaires et de remise en cause de nos droits et de nos libertés.

Ces discours et ces actes sont portés par les organisations d’extrême-droite, mais sont aussi relayés au-delà de leurs rangs par d’autres partis, par des responsables publics, par des médias, par des candidat-e-s à divers élections.

A chaque fois, il faut s’y opposer fermement et faire reculer l’intolérance, la haine, l’injustice.

C’est pourquoi Solidaires, fidèle à ses valeurs syndicales, relaie et participe à différentes initiatives pour s’opposer, à titre syndical et en plein indépendance par rapport à tout agenda politique, à l’extrême-droite et à ses idées. Cela nous concerne tous

 Dimanche 9 avril, de 11h à 22h, a lieu un salon du livre antifasciste

à Montreuil, à la Parole Errante

9 rue François Debergue (métro Croix-de-Chavaux, ligne 9)

Co-organisé par VISA (association intersyndicale de lutte contre l’extrême-droite dont fait parti Solidaires) et plusieurs organisations syndicales dont Solidaires. Vous trouverez ci-joint le tract d’annonce et le programme de ce salon du livre. Merci de relayer cela largement. Il y a une projection de film dès le samedi 8 avril au soir toujours à Montreuil.

Cette initiative fait partie des actions prévues dans le cadre de l’appel « Pour l’unité syndicale face à l’extrême droite », lancée par VISA et dont notre UL est signataire. Vous pouvez le retrouver ici : Appel de VISA « Pour l’unité syndicale face à l’extrême droite »

Dimanche 16 avril manifestation

14h rdv station de métro 4 chemins à Aubervilliers

contre la tenue, le lendemain lundi 17 avril,

d’une réunion publique du FN au Zénith de Paris.

Pour clôturer cette campagne électorale nauséabonde et surréaliste, le Front National fait son meeting parisien le lundi 17 avril au Zénith. Le programme du FN n’est qu’une aggravation de ce que nous subissons déjà actuellement. Il ne s’agit que de restrictions des droits et libertés de chacun-e-s : Remise en cause des droits sociaux, des droits des travailleur-ses, des femmes, des immigré-e-s; Banalisation et amplification de l’état d’urgence, du racisme et de l’islamophobie.

 Programme Salon du livre antifasciste

Fermeture de la production alimentaire à l’UCP !

En effet, les locaux en l’état ne pourraient bénéficier de travaux suffisants à leurs remises aux normes et/ou au bon fonctionnement de la production alimentaire

La direction en a informé l’équipe ce vendredi 9 mars

Quelle annonce coup de théâtre !!

En effet, le 15 février Mr Mauppin assurait de la réouverture pour le 15 octobre 2017…..

Nous aurons plus d’infos mardi 21 mars où tous les syndicats sont conviés à une réunion

Nous vous tiendrons au courant au plus vite ……

 

Nos droits contre leurs privilèges

Une vingtaine d’organisations signataires s’engagent sur une campagne appelée « nos droits contre leurs privilèges »

Les revendications portent sur : droits sociaux, partage des richesses/fiscalité, discrimination/racisme, libertés démocratiques/état d’urgence.

Un premier rassemblement est prévu ce dimanche 26 février à 15h00 place de la République.

Plusieurs fédérations de Solidaires dont SUD santé Sociaux  sont déjà impliquées dans la campagne.

En détail dans les articles ci-dessous :

Flyer « Nos droits contre leurs privilèges »

Détails de la campagne